fbpx

Investir dans son premier immeuble à l’âge de 26ans, sans héritage – et ne pas s’arrêter là. Est-ce possible ?

Auteur : Sara Filippidis

J’espère que mon histoire, en résumé, vous inspirera et vous permettra de passer à l’action. Car nous avons tous les capacités de réaliser de belles choses, nous en avons déjà les moyens en nous – parfois il nous faut juste un coup de pouce de motivation, d’outils, de méthodologie.

Voici ainsi mon parcours et background financier :

Née d’une famille aimante et qui a toujours voulu le meilleur pour moi – quitte à me surprotéger. Mes parents sont toujours locataires et personne dans ma famille n’a la culture de l’investissement immobilier « trop risqué », ni même d’acheter sa propre résidence principale.

Par contre, j’ai été éduquée dans le  « profiter modérément et économiser » – plus on a de l’argent sur son compte en banque, plus on est à l’abri des imprévus.
Et surtout, éviter tout crédit car c’est une très mauvaise chose ! À l’issue de mes études, je décroche mon premier poste en tant qu’ingénieure R&D dans le secteur aéronautique.

J’avais un petit salaire de 2000€ net, et oui, voici la réalité salariale moyenne des ingénieurs en France !

Fort investie dans mon travail et dans ma volonté de bien faire, de satisfaire ma hiérarchie et de monter en expertise technique. J’ai l’avantage à ce stade d’avoir déjà économisé quelques milliers d’euros et de ne pas avoir de crédit.
Mon héritage et conviction financière était qu’il ne fallait ni être riche pour être heureux, ni être pauvre pour pouvoir subvenir à ses besoins primaires. Donc être dans une sorte de zone de confort en tant qu’employé, pour une question de « sécurité ».

J’étais ainsi dans une démarche d’autruche face à mon compte en banque où je savais à peu près combien rentrait tous les mois, et à peu près ce qui en sortait (environ 1/4 de mes entrées), mais sans jamais réellement vérifier, monitorer ou avoir une stratégie future avec cet argent.

L’élément déclencheur :

Jusqu’au jour où Dany commence à m’initier à la possibilité d’être rentière grâce à l’immobilier. J’ai eu la chance de rencontrer Dany avant la création de The Mind et des coaching .

Pour une question de « sécurité », je ne vous parlerai pas de la forme mais bien de la valeur de ses conseils.

l'aventure commence :

Motivée après de nombreuses discussions, de nombreuses vidéo visionnées et livres lus sur le sujet, je me lance sur des dizaines de visites sur Cannes pour l’achat d’un appartement pour réaliser de la location saisonnière.

Mes parents y habitant, cela me permettait d’avoir une gestion de confiance de leur part. Je trouve l’appartement : 1chambre, en centre-ville et avec une bonne rentabilité. (À condition de faire de la location saisonnière.)

Compromis signé : 5 jours plus tard, je me rétracte sur les conseils de Dany ! Pourquoi ce rebondissement ? Un appartement, c’est 1 loyer, 1 seule entrée d’argent.

Donc si l’appartement n’est pas loué, pas d’entrée d’argent et toujours des charges de copropriétés, des taxes, assurance et surtout LE crédit à rembourser ! Le risque n’est pas maîtrisé !

Me voilà de nouveau à la case départ
à visiter des dizaines d’immeubles en Normandie où j’habitais pour le travail
avec plusieurs unités locatives, donc plusieurs entrées d’argent, ce qui me
permet d’être sure qu’il y aura toujours une entrée d’argent pour le
remboursement des différents frais, taxes et crédit.
C’est ainsi que je trouve
mon premier immeuble de 7 appartements pour un montant de 300K€ FAI (= frais
d’agence inclus).
Pour vous raccourcir l’histoire, grâce à Dany, j’ai pu le
négocier à 270K€ FAI. Vous comprendrez assez rapidement et facilement que le
prix d’un appartement sur Cannes est parfois presque équivalent à un immeuble
en Normandie. Choisissez bien la localisation de votre investissement, c’est primordial !

Le financement ou rien :

Voici la phase, rencontre avec les banques. J’ai rencontré 2 courtiers bancaire + 9 banques pour « imposer » mes conditions, sur les conseils de Dany.

Au bout de la 8ème banque, j’ai voulu abandonner… à ne recevoir que des refus car « trop jeune » ou « pas propriétaire de sa résidence principale » ! Heureusement, j’ai été accompagnée tout au long du process, car quand une personne qui croit autant que vous, voir plus en votre projet et en vos capacités vous dit droit dans les yeux et avec une telle conviction « tu vas trouver une 9eme banque les rencontrer et continuer jusqu’à ce que tu y arrives, parce que ce n’est pas fini »… pas d’autre choix que de continuer !
C’est ainsi que cette 9eme banque me prête à 120%, montant de l’immeuble + frais d’agence + frais de notaire. Je n’ai pas mis un cents dans cette première acquisition.

NB, j’ai dû mettre 10% du montant en nantissement, et négocier une récupération totale de la somme après 46 mois.

Achat en SCI :

Sur ses précieux conseils aussi, j’ai rencontré 6 comptables et 3 notaires, afin d’être conseillée au mieux sur le montage immobilier le plus propice à ma situation.

Comme on s’en doute, je réalise mes investissements immobiliers en société (SCI) avec une imposition société (IS) et non impôt sur les revenu (IR), car ma stratégie est de faire grandir mon patrimoine, donc plus intéressant au niveau de l’amortissement comptable, des déductions de frais, des impositions plus basses à terme et droit de succession.

Synthèse du process :

Sachez tout de même que j’ai réalisé toute cette première boucle en presque 2ans ! Entre nos premières conversations et premier livre lu jusqu’à la signature de l’acte authentique.

Le processus a été aussi long pour moi car j’ai souhaité absorber beaucoup d’information et de connaissance sur le sujet – environ 10 mois ; avant de commencer à visiter les appartements sur Cannes – environ 5 mois ; puis le retournement de situation pour les immeubles en Normandie et les rencontres avec de nombreux professionnels.

Depuis, j’ai fait l’acquisition d’un lot de 38 box de parking 6 mois après, puis 1.5 ans après d’un immeuble de 8 appartements. C’est ainsi qu’en 2 ans, j’ai réussi à atteindre ma liberté financière avec 53 revenus passifs, démissionnée de mon emploi d’ingénieur et passionnée par l’immobilier.

To be Continued…


Un coaching permet clairement de réduire ce timing pour la première boucle et d’avoir directement un portefeuille valable d’experts et de spécialistes au niveau immobilier, banque, comptable, fiscaliste, notaire, etc.

Entourez-vous et faites-vous conseiller par des personnes qui ont ce que vous souhaitez et qui ont traversé le même parcours que vous !

Si vous voulez en savoir d’avantage sur les raisons pour lesquelles l’investissement immobilier est le meilleur investissement pour quitter la rat race, téléchargez notre pdf ci-dessous.

Auteur : Sara Filippidis